ayaaah est la déclinaison protéiforme des créations de Fabian De Backer.

Celui-ci est attiré par les formules géométriques, les variations répétitives ont sa préférence.
De la musique à la photo, en passant par la vidéo, ses sens frétillent dès lors que les constructions s’emboîtent, comme pour ses archifrites.
Il est empreint d’une culture surréaliste autant que populaire, contemplative autant qu’abstraite.

Malgré une formation technique son désir depuis des années, en parallèle d’une pratique professionnelle en audio-visuel, est d’abandonner les codes officiels.
En octobre 2019, il quitte l’association pour laquelle il travaillait depuis 10 ans afin de pouvoir développer des projets  où il développe ses compétences en réalisation audio-visuelles, s’attaque aux créations sonores et à la scénographie; pour lui-même, en collaboration dans les collectifs Drash ou Bonisun

Il attaque des projets personnels tels que Mending (data), Transition, la mer nous tombera sur la tête, Et après, Rencontré quelque part, Pause Matage ou lors de rencontres tels que le projet Rift avec le Duo Etna

Présentant son travail lors d’exposition dans des centres culturels belges, aux Abattoirs de Bomel Centre culturel de Namur, au Delta,
au DrashLab, au Botanique avec Osa, etc., mais aussi en France et
au Canada, Fabian De Backer cherche à élargir ses horizons de recherches et de présentation.